[EN] Outre-Atlantique

logo_phdworldCette semaine, je vous propose un petit tour d’horizon des ressources anglophones sur l’insertion professionnelle des docteurs. Au programme : conseils, témoignages et possibilités de carrière.

Cheeky Scientist est une association qui propose un coaching aux docteurs qui souhaitent s’insérer dans le privé. L’accès au programme et aux ressources est bien entendu payant…! Je vous invite donc à vous concentrer sur la partie blog du site qui publie gratuitement de très bons articles avec des conseils spécifiques aux docteurs pour leur recherche d’emploi. Le plus : chaque semaine, une sélection des meilleurs articles parus sur ce thème est proposée.

PhDs at Work regroupe les témoignages de docteurs en poste. Ils racontent leur parcours, présentent leur profession et expliquent souvent comment les compétences développées pendant la thèse leur permettent d’exercer leur métier.

PhD Career Guide fait l’inventaire des possibilités de carrière après un doctorat en les regroupant par domaine : académique, conseil, entrepreneuriat, droit, etc. Pour chaque catégorie, une fiche détaille notamment comment obtenir son premier emploi, le processus de candidature, le salaire et les conditions de travail. L’approche est donc assez générale mais a l’intérêt de donner une vue d’ensemble des voies possibles.

Dans la même lignée, The Versatile PhD a mis au point le PhD Career Finder. Il s’agit d’un annuaire des métiers hors-académique exercés par des docteurs. Là encore, une fiche générale donne les informations principales du domaine. Malheureusement, les fiches métiers plus spécifiques sont seulement accessibles aux doctorants des universités américaines adhérentes…

Pour aller plus loin : Life after the PhD : 8 inspiring post-PhD interview websites

 

Publicités

Coaching emploi

Avoir recours à un coach pour trouver un emploi est tentant mais souvent très cher… Heureusement, des solutions gratuites sont disponibles et permettent d’acquérir une méthodologie dans sa recherche d’emploi.

Le MOOC 7 semaines pour trouver le job de ses rêves est ouvert depuis hier pour sa deuxième saison et sera accessible jusqu’au 30 juin. Après l’inscription gratuite, vous pouvez choisir le parcours « 1er job » qui se compose de 62 leçons et 4 challenges (une façon de « gamifier » les devoirs). Les vidéos proposées pour chaque chapitre permettent d’en apprendre davantage sur les métiers et le marché du travail, les outils à l’écrit et à l’oral, etc. Une autre rubrique met à disposition une grande diversité de ressources et la plateforme est très agréable à utiliser. Enfin, cette formation est axée sur l’interactivité à travers les forums, un système de mentorat mais également des évènements meet-up à venir !

mooc7-logo

Dans un article précédent, j’avais également présenté le MOOC Trouver un job qui vous correspond. Cette méthode complète d’auto-coaching en deux parties est toujours accessible gratuitement à n’importe quel moment de l’année sur la plateforme OpenClassroms.

Mais il n’y a pas que des MOOCs, les jobboards suivent aussi la tendance. La plateforme Jobijoba a ainsi mis en place un service gratuit de « Conseiller emploi virtuel » qui se décline en trois volets. Le premier permet de se situer sur le marché du travail. C’est un très bon outil qui associe à chaque métier le salaire brut annuel, les offres par département, les types de contrat et les compétences requises. Le deuxième propose d’explorer les offres par compétences mais se révèle assez décevant car les possibilités sont limités. Enfin, il faut charger un CV pour voir ses opportunités.

jobijoba-logo

À lire également : Academyk : des micros-cours pour trouver un emploi

 

 

Doctorat et entrepreneuriat

Cette semaine a eu lieu la 3ème édition du concours docteurs-entrepreneurs lors des rencontres universités-entreprises. Les Echos Start y consacrent un article et présentent les pitchs des gagnants des trois premiers prix.

L’article des Echos Start sur le concours docteurs-entrepreneurs 2016

À cet occasion, je suis retombée sur un article très intéressant posté en 2013 sur le blog « Le lapin blanc de l’ESR ». L’auteur détaille les compétences et qualités que les docteurs acquièrent pendant leur thèse et qu’ils devront mobiliser pour créer leur entreprise.

Doctorat, création d’entreprise : même combat !

À noter que de nombreux MOOCs permettent de se former gratuitement à l’entrepreneuriat parallèlement à sa thèse. Par exemple, le MOOC esprit entrepreneurial organisé par HEC Montréal commence aujourd’hui sur la plateforme Edulib ! D’autres sont accessibles tout au long de l’année comme le MOOC Avoir l’audace d’entreprendre ou bien, plus concret, Construire son Business Plan sur OpenClassrooms.

MOOC_audace_entreprendre

30 outils – 30 jours

Nicolas Galita, créateur du blog Dessine Toi Un Emploi a mis en place un programme qui permet de découvrir 30 outils pour booster sa recherche d’emploi. L’utilisateur reçoit quotidiennement un mail à 9h où l’outil du jour est présenté avec des explications sur son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients. J’ai testé et c’est vraiment pas mal, même si ça fait beaucoup de mails ! Je ne révèlerai rien du contenu mais ce que j’ai préféré c’est la diversité des ressources proposées.

logo_outil_par_jour

Le programme est gratuit et commence à compter de la date d’inscription. Il suffit de rentrer son mail ici :

Un outil de recherche par jour

À lire aussi : l’article des Echos Start consacré à ce programme

En mars, les startups recrutent !

Les startups ont aussi leurs évènements de recrutement !

logo_himysupLe 17 mars prochain aura lieu « How I Meet My Startup » . Il s’agit d’une journée portes ouvertes dans les startups du numérique à Paris et en Ile de France. Alors si vous êtes curieux et que vous avez envie de découvrir ce secteur et de visiter quelques locaux, c’est l’occasion rêvée ! Attention il faut s’inscrire au préalable.

logo_hire

Le forum de recrutement « Hire.Fair » se passera au 104 le 19 mars. Plus d’une centaine de petites entreprises seront présentes. Par contre je n’ai pas trouvé d’information sur les postes proposés… L’inscription est gratuite.

À (re)lire également :  Pourquoi travailler pour une start-up ?

La revue de presse de janvier/février 2016

Déjà mars ! Il est temps de faire un point avec la revue de presse. Voici une sélection d’articles sur le doctorat parus sur le web en ce début 2016.

A-E, ABC-advice for PhDs looking for a job outside academia, l’ABG (14/01/16)

F-J, ABC-advice for PhDs looking for a job outside academia, l’ABG (11/02/16)

logo abecedairePour commencer, une super initiative de l’ABG : un abécédaire destiné aux doctorants qui souhaitent s’orienter vers le privé. Des mots clés et des conseils sont distillés au fur et à mesure de l’alphabet. Un projet qui se divise en épisodes et va donc s’étaler sur plusieurs mois. Pour l’instant, on peut  lire de A à E en janvier puis de F à J en février. Une façon ludique d’appréhender la poursuite de carrière. J’ai hâte de lire la suite !

L’insertion professionnelle après un doctorat progresse à petit pas , Le Monde Campus (4/02/2016)

Quelques chiffres ensuite dans cet article qui, comme son titre l’indique, décrit une petite amélioration  de la situation des docteurs sur le marché du travail. Il y a moins de chômage, un accès rapide au premier emploi et une meilleure reconnaissance du doctorat. Cependant ce n’est pas vrai pour toutes les disciplines (chimistes et biologistes se retrouvent plus souvent au chômage) et les salaires restent inférieurs à ceux des diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs…

A bridge to business, Nature (10/02/16)page_nature_BridgeToBusiness.JPG

Ce très bel article démontre la capacité des docteurs à occuper des postes hors R&D au sein des entreprises grâce aux nombreuses compétences transversales qu’ils développent pendant leur thèse. L’auteur, lui-même docteur devenu directeur général d’une société de technologie, souligne qu’un doctorat surpasse un MBA puisqu’il s’agit d’une expérience professionnelle en plus d’une formation complète. Cependant, les détenteurs de MBA touchent un plus gros salaires… Pour renverser cette tendance, les doctorants doivent acquérir des compétences professionnelles pratiques (par exemple la négociation ou le marketing) en suivant des formations et des MOOCs pendant leur thèse. Au-delà de ça, les docteurs doivent prendre confiance en eux et réaliser l’ampleur des opportunités offertes par le privé.

PhD holders should not underestimate their value to industry and the business sector.

The emotional side of leaving academia, Nature (19/02/16)

Enfin, un témoignage paru sur le blog de Nature qui apporte des conseils pour surmonter les sentiments négatifs que de nombreux docteurs ressentent lorsqu’ils décident de quitter l’académique pour le privé.

One Doc Show – Saison 2

One Doc Show est une émission qui s’adresse aux doctorants et aux jeunes docteurs. Elle est portée par Docteo et organisée par plusieurs associations de jeunes chercheurs en Ile-de-France. La première saison 2015 comportait six épisodes abordant des thèmes variés comme la poursuite de carrière ou l’entrepreneuriat. À chaque fois, un invité venait appuyer le sujet (l’auteure de PhDelirium par exemple !). Les vidéos de la saison 1 sont toujours disponibles.

logo_ODS.JPG

Le programme revient donc pour une deuxième saison. Le format a changé, c’est plus court et efficace avec notamment plusieurs chroniques réalisées par des docteurs et des doctorants. Le premier épisode porte sur le métier de consultant. L’invité est un docteur en biologie qui s’est reconverti et travaille maintenant pour le Boston Consulting Group. C’est très instructif et divertissant.

(Re)voir l’épisode #7 sur le métier de consultant

Le tournage du prochain épisode aura lieu le 29 février et sera consacrée à la médiation scientifique. Si vous voulez y assister, il n’est pas trop tard pour s’inscrire.