La revue de presse de janvier/février 2016

Déjà mars ! Il est temps de faire un point avec la revue de presse. Voici une sélection d’articles sur le doctorat parus sur le web en ce début 2016.

A-E, ABC-advice for PhDs looking for a job outside academia, l’ABG (14/01/16)

F-J, ABC-advice for PhDs looking for a job outside academia, l’ABG (11/02/16)

logo abecedairePour commencer, une super initiative de l’ABG : un abécédaire destiné aux doctorants qui souhaitent s’orienter vers le privé. Des mots clés et des conseils sont distillés au fur et à mesure de l’alphabet. Un projet qui se divise en épisodes et va donc s’étaler sur plusieurs mois. Pour l’instant, on peut  lire de A à E en janvier puis de F à J en février. Une façon ludique d’appréhender la poursuite de carrière. J’ai hâte de lire la suite !

L’insertion professionnelle après un doctorat progresse à petit pas , Le Monde Campus (4/02/2016)

Quelques chiffres ensuite dans cet article qui, comme son titre l’indique, décrit une petite amélioration  de la situation des docteurs sur le marché du travail. Il y a moins de chômage, un accès rapide au premier emploi et une meilleure reconnaissance du doctorat. Cependant ce n’est pas vrai pour toutes les disciplines (chimistes et biologistes se retrouvent plus souvent au chômage) et les salaires restent inférieurs à ceux des diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs…

A bridge to business, Nature (10/02/16)page_nature_BridgeToBusiness.JPG

Ce très bel article démontre la capacité des docteurs à occuper des postes hors R&D au sein des entreprises grâce aux nombreuses compétences transversales qu’ils développent pendant leur thèse. L’auteur, lui-même docteur devenu directeur général d’une société de technologie, souligne qu’un doctorat surpasse un MBA puisqu’il s’agit d’une expérience professionnelle en plus d’une formation complète. Cependant, les détenteurs de MBA touchent un plus gros salaires… Pour renverser cette tendance, les doctorants doivent acquérir des compétences professionnelles pratiques (par exemple la négociation ou le marketing) en suivant des formations et des MOOCs pendant leur thèse. Au-delà de ça, les docteurs doivent prendre confiance en eux et réaliser l’ampleur des opportunités offertes par le privé.

PhD holders should not underestimate their value to industry and the business sector.

The emotional side of leaving academia, Nature (19/02/16)

Enfin, un témoignage paru sur le blog de Nature qui apporte des conseils pour surmonter les sentiments négatifs que de nombreux docteurs ressentent lorsqu’ils décident de quitter l’académique pour le privé.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s